Informations

Le secret professionnel :

De part ma profession, je suis soumis au secret professionnel dont les limites sont définies par la loi Belge.Tout ce qui est dit dans l’espace de l’entretien ou lors de contacts téléphoniques ou par visioconférence est protégé par cette loi. Certaines situations nécessitent la levée de ce secret professionnel comme un danger imminent ou de la maltraitance.

Autorisation de contact :

Avec l’autorisation de la personne, si elle a plus de 18 ans, ou des parents en cas d’enfants, je peux contacter d’autres services pour étayer le suivi ou orienter au mieux. Par exemple : PMS, SSM, Hôpitaux etc …

Arrêter ou suspendre un suivi :

Il est toujours possible de suspendre ou d’arrêter une prise en charge. Cependant, il est important de clôturer une analyse ou un trajet de soins par un entretien.

Compliance ou l’accord de la personne

Pour entamer un suivi, l’accord du sujet est fondamental. La compliance se définit par la façon dont vous adhérez au projet de soins, votre investissement personnel dans le travail lors de l’entretien.

 Il est contre productif de contraindre une personne et la loi prévoit cette situation.

Dans certains cas, vous pouvez avoir recours à des soins sous contraintes pour des situations définies par la Loi Belge 1

Vous pouvez bénéficier  d’informations pour cette procédure en prenant rendez-vous pour une consultation. 

  1. la loi du 26 juin 1990 (loi relative à la protection de la personne des malades mentaux)